PLUS QUE JAMAIS, RESTONS MOBILISES POUR
FAIRE AVANCER LA RECHERCHE CONTRE LE CANCER !

Nos équipes de recherche mènent un combat sans relâche contre le cancer. Grâce à votre don,
elles disposent des ressources indispensables à la mise en œuvre et à l’aboutissement de travaux innovants.
Vous participez ainsi à des découvertes et des avancées essentielles à la santé et à l’avenir de tous.
Faire un don

Flèche

Nos recherches contre le cancer

CANCERS DU POUMON
Un traitement cible 
efficace
+

Un traitement ciblé efficace

Pour traiter certains cancers du poumon, notamment chez les patients atteints de la mutation MET, l’équipe du Docteur David Tulasne travaille sur des thérapies ciblées visant les récepteurs d’activité tyrosine kinase (RTK). Un essai clinique international, en collaboration avec le CHU de Lille, a permis de valider l’efficacité de ce traitement ciblé sur certains cancers agressifs. Cette avancée fondamentale est une première mondiale qui devrait permettre la mise au point d’un médicament oral, plus performant et moins toxique que la chimiothérapie. La collaboration entre les chercheurs de l’Institut Pasteur de Lille et les équipes du CHU a permis de dresser une véritable carte d’identité de la tumeur, de détecter la quasi-totalité des mutations génétiques et
de prouver l’efficacité de médicaments ciblés. À terme, les chercheurs espèrent épuiser le stock de résistance possible dans la tumeur pour parvenir à la guérison du patient.

Je fais un don

CANCER DE LA PROSTATE ET COVID-19
Anticiper et améliorer la
prise en charge des patients
+

Anticiper et améliorer la prise en charge des patients

Depuis l’apparition du coronavirus SARS-CoV-2, il a très vite été constaté que, parmi les patients hospitalisés, les hommes étaient plus sévèrement atteints que les femmes. L’une des explications repose sur les effets physiologiques des androgènes (hormones males). Une hypothèse renforcée par le fait que la protéase TMPRSS2 – une protéine cruciale dans l’infection virale – se trouve régulée par les androgènes dans la prostate et est très fortement exprimée en cas de cancer. Aujourd’hui, les travaux menés par l’équipe du Docteur Martine Duterque poursuivent un double objectif : comprendre le possible rôle des androgènes dans l’infection virale chez les hommes, et évaluer les risques et le degré de gravité pour les patients atteints à la fois de Covid-19 et de cancer de la prostate, traités ou non par hormonothérapie. Ces données s’avèreront cruciales pour anticiper et améliorer la prise en charge des patients atteints de cancer de la prostate en période d’épidémie.

Je fais un don

CANCER COLORECTAL
Un sucre impliqué dans
la survenue du cancer
+

Un traitement ciblé efficace

Pour traiter certains cancers du poumon, notamment chez les patients atteints de la mutation MET, l’équipe du Docteur David Tulasne travaille sur des thérapies ciblées visant les récepteurs d’activité tyrosine kinase (RTK).Un essai clinique international, en collaboration avec le CHU de Lille, a permis de valider l’efficacité de ce traitement ciblé sur certains cancers agressifs. Cette avancée fondamentale est une première mondiale qui devrait permettre la mise au point d’un médicament oral, plus performant et moins toxique que la chimiothérapie. La collaboration entre les chercheurs de l’Institut Pasteur de Lille et les équipes du CHU a permis de dresser une véritable carte d’identité de la tumeur, de détecter la quasi-totalité des mutations génétiques et de prouver l’efficacité de médicaments ciblés. À terme, les chercheurs espèrent épuiser le stock de résistance possible dans la tumeur pour parvenir à la guérison du patient.

Je fais un don

CANCER DE LA PROSTATE ET COVID-19

Depuis l’apparition du coronavirus SARS-CoV-2, il a très vite été constaté que, parmi les patients hospitalisés, les hommes étaient plus sévèrement atteints que les femmes. L’une des explications repose sur les effets physiologiques des androgènes (hormones males). Une hypothèse renforcée par le fait que la protéase TMPRSS2 – une protéine cruciale dans l’infection virale – se trouve régulée par les androgènes dans la prostate et est très fortement exprimée en cas de cancer.

Aujourd’hui, les travaux menés par l’équipe du Docteur Martine Duterque poursuivent un double objectif : comprendre le possible rôle des androgènes dans l’infection virale chez les hommes, et évaluer les risques et le degré de gravité pour les patients atteints à la fois de Covid-19 et de cancer de la prostate, traités ou non par hormonothérapie.

Ces données s’avèreront cruciales pour anticiper et améliorer la prise en charge des patients atteints de cancer de la prostate en période d’épidémie.

Je fais un don

CANCER COLORECTAL

Alors que la nutrition influence les modifications épigénétiques dans les cancers coliques, les mécanismes sousjacents n’étaient, jusqu’à présent, pas entièrement connus. L’équipe du Docteur Vanessa Dehennaut a mis en évidence l’implication d’un sucre synthétisé par voie métabolique appelée O-GlcNAcylation. Dans le cas d’un cancer colorectal, la quantité de O-GlcNAcylation est anormalement élevée. Les travaux menés par Amélie Decourcelle, jeune doctorante, viennent de démontrer que la O-GlcNAcylation représente un lien entre la nutrition et la régulation épigénétique* lié à la baisse d’un des gènes suppresseurs de tumeurs clés, le UNC5A, régissant la carcinogenèse du côlon. Ces recherches démontrent une fois de plus l’importance d’une bonne alimentation avec une consommation en sucre raisonnée, associée à une activité sportive pour lutter contre la maladie.

Pour lutter contre ces résistances, les chercheurs étudient l’efficacité de combinaisons thérapeutiques.

* Épigénétique : discipline de la biologie qui étudie la nature des mécanismes modifiant l’expression des gènes. Les facteurs environnementaux (alimentation, maladies, médicaments et toxiques, stress, lieu et hygiène de vie) ont une influence sur le génome. On parle de « modifications épigénétiques »

Je fais un don

 

Le cancer menace nos chances de vivre mieux plus longtemps

LES CANCERS EN FRANCE CHAQUE ANNEE

382 000 nouveaux cas
157 400 décès
1ère cause de mortalité
1 homme sur 2 et 1 femme sur 3 auront un cancer avant 85 ans
• 4 principaux cancer : poumons, sein, prostate, colorectal
Source : Inca – Chiffres 2018

Les principaux cancers

Homme Femme
Prostate Sein
Poumon Côlon-rectum
Côlon-rectum Poumon

Source : INCa

POUR STOPPER CETTE PROGRESSION,
ACCÉLÉREZ LA RECHERCHE SUR LE CANCER AVEC VOTRE DON

N’OUBLIEZ PAS : JUSQU’À 66 % DE DÉFISCALISATION !
Pour en bénéficier, profitez d’une réduction fiscale de 66 % du montant de votre don dans le cadre de l’impôt sur le revenu et de 75 % dans le cadre de l’IFI. Nous vous adresserons un reçu fiscal après réception de votre don.

VOUS AUSSI, SOUTENEZ LA LUTTE CONTRE LE CANCER AVEC UN DON DÉDUCTIBLE DE VOTRE IMPÔT !

Soyons tous un peu
chercheurs face
à ce fléau redoutable !

>

Cancers : avancées et espoirs à l’Institut Pasteur de Lille

Il y a presque autant de cancers différents que de malades, chaque tumeur étant associée à des mécanismes moléculaires propres. Seules les avancées de la recherche permettront de les décrypter, de les comprendre et de les enrayer. La découverte des traitements qui guériront, demain, chaque patient est un processus – long certes – mais indispensable, sur lequel reposent tous nos espoirs.

Plus de 18 millions de nouveaux cas et 9,6 millions de décès sont recensés chaque année dans le monde. Des chiffres lourds, qui justifient pleinement la mobilisation très active des chercheurs de l’Institut Pasteur de Lille dans ce domaine. Grâce à deux équipes de recherche dédiées, notre Institut peut explorer chaque année de nouvelles pistes prometteuses et favoriser l’émergence de progrès déterminants.

VOTRE DON ACCELERE LES PROGRES DE LA RECHERCHE

La recherche est un processus long mais fondamental pour découvrir les traitements de demain contre le cancer. Il y a presque autant de cancers différents que de malades. Chaque tumeur est associée à un mécanisme moléculaire différent.

La tumeur s’adapte, la recherche doit s’adapter aussi.
ENSEMBLE, trouvons une arme efficace contre le cancer !

PRATIQUE, IMMÉDIAT, SÛR, AVANTAGEUX : FAITES UN DON EN LIGNE !
Pour soutenir la recherche sur le cancer sans perdre une seconde, quelques clics suffisent pour faire un don. Notre site est 100 % sécurisé et vous bénéficiez des mêmes avantages fiscaux qu’en faisant un don par courrier. Chaque soutien est important contre la maladie.

Le cancer
en chiffres

<

Portrait d’une jeune chercheuse
Aline HANTUTE-GHESQUIER

Aline HANTUTE-GHESQUIER, actuellement étudiante en première année de thèse à l’Université de Lille, a rejoint en juin 2020 le projet Covid-19 et Cancer dirigé par le Docteur Martine DUTERQUE de l’UMR CNRS-INSERM Canther.

« C’est un sujet d’actualité qui m’a immédiatement intéressé » précise Aline. Elle a tout d’abord travaillé sur des modèles de cellules cancéreuses de prostate afin d’établir l’action des androgènes sur la régulation des protéines membranaires TMPRSS2 et ACE2. Ces protéines, localisées sur la face externe des cellules des organes, comme les poumons par exemple, sont essentielles pour permettre aux virus de se fixer aux cellules hôtes. En exposant les cellules à différents traitements, son projet de thèse est d’étudier la régulation d’expression de ces protéines et de définir ainsi un nouveau modèle d’étude.

En étroite collaboration avec le Docteur Sandrine BELOUZARD, spécialisée dans les infections virales au sein de la Task-Force Covid-19, Aline élargit son étude à des cellules potentiellement infectables par le SARS-CoV-2 afin d’évaluer le rôle des hormones mâles sur l’infection virale et la gravité de la maladie.

Foire aux questions

Jusqu’à quand puis-je faire un don pour bénéficier de la déduction fiscale sur mon impôt sur le revenu 2020 ?
Vous avez jusqu’au 31 décembre minuit pour effectuer votre don. Passé ce délai, il sera trop tard. N’attendez pas cette date butoir pour l’effectuer et bénéficier de la déduction fiscale à laquelle ont droit les donateurs. Et n’oubliez pas, plus tôt vous effectuez votre don, plus vite il permet à la recherche d’avancer sur la maladie.

Si je fais mon don le 31 décembre, recevrai-je mon reçu fiscal ?
Bien sûr. Il vous sera envoyé dès réception de votre don. Si vous l’effectuez par chèque, il vous sera adressé par courrier dans un délai de 2 à 3 semaines. Si vous effectuez votre don en ligne, votre reçu fiscal vous sera envoyé directement à votre adresse e-mail. Votre reçu fiscal ne devra pas être joint à la déclaration mais simplement conservé en cas de contrôle.

Comment faire un don à l’Institut Pasteur de Lille ?

Par courrier en adressant votre chèque sous enveloppe non affranchie à :

Institut Pasteur de Lille
Libre réponse 95580 – 59049 LILLE CEDEX

En ligne en cliquant ici

  • Jusqu’à quand puis-je faire un don pour bénéficier de la déduction fiscale sur mon impôt sur le revenu 2019 ?
    • Vous avez jusqu’au 31 décembre minuit pour effectuer votre don. Passé ce délai, il sera trop tard. N’attendez pas cette date butoir pour l’effectuer et bénéficier de la déduction fiscale à laquelle ont droit les donateurs. Et n’oubliez pas, plus tôt vous effectuez votre don, plus vite il permet à la recherche d’avancer sur la maladie.
  • Si je fais mon don le 31 décembre, recevrai-je mon reçu fiscal ?
    • Bien sûr. Il vous sera envoyé dès réception de votre don. Si vous l’effectuez par chèque, il vous sera adressé par courrier dans un délai de 2 à 3 semaines. Si vous effectuez votre don en ligne, votre reçu fiscal vous sera envoyé directement à votre adresse e-mail. Votre reçu fiscal ne devra pas être joint à la déclaration mais simplement conservé en cas de contrôle.
  • Comment faire un don à l’Institut Pasteur de Lille ?
    • Par courrier en adressant votre chèque sous enveloppe non affranchie à :
      Institut Pasteur de Lille
      Libre réponse 95580 – 59049 LILLE CEDEX

      En ligne en cliquant ici